Translate/Traduction "Choose your language"

2016 SUMATRA (Fevrier )

VOICI NOTRE CIRCUIT ....  Paris Kuala-Lumpur..... Medan.



Peu de destinations sont synonymes d'aventure comme l'est le territoire sauvage de Sumatra, sixième île de la planète par la taille, dont les habitants vivent au rythme d'une nature extrême, à la fois source de richesses et de désastres.   Les éruptions volcaniques, tremblements de terre, inondations et tsunamis qui font régulièrement la « une » des journaux sont le prix à payer pour avoir le privilège de vivre dans cet écosystème particulièrement diversifié où des volcans bouillonnants montent la garde sur des lacs de cratère. La fertilité du sol se traduit partout par la présence d'une végétation luxuriante, refuge d'une faune abondante.  La jungle abrite non seulement notre cousin à poil roux l'orang-outan, mais toutes sortes d'autres singes qui s'ébattent dans la canopée. Avec de la chance, on peut même apercevoir un tigre ou un timide rhinocéros de Sumatra.
(LP)



Et VOILA !!!


Après 30 heures de voyage, nous arrivons de nuit dans le petit village " Buki lawang" à la guest-house "garden inn".



 

Le patron, un indo qui a vécu en France quelques années nous accueille sympathiquement et nous fait préparer des sandwichs et une boisson .

Notre guide nous rejoint à la guest-house pour le Trek du lendemain !!! 

Et oui nous ne perdons pas de temps. ...


Jour 1

Départ prévu à 8h30, après le petit déjeuner , mais nous n'avons pas entendu notre réveil...et de plus, il pleut beaucoup et cela risque de compromettre le trek .

Nous décidons donc avec Erwin notre guide d'attendre 11h pour voir si la météo change !

Et oui l' attente a été bénéfique, car nous quittons la Guest-house à 10h45 pour 6 heures de marche et un retour en rafting bouées locales

Le décor est planté au bout d un km ....un chemin qui monte franchement dans la jungle !



La forêt est magnifique, une végétation très dense ,et une humidité qui nous fait dire que nous allons transpirer.

Après une heure de marche, notre guide Erwin pousse des cris pour chercher une réponse des orang outans.... Mais quelques "Thomas monkeys" et macaques répondent.....

Les Thomas Monkeys sont magnifiques avec leurs barbichettes et leur couleur noir et blanche,,,,,,

Nous croisons une maman et son bébé, vraiment pas farouches, et quelques touristes irresponsables leur donnent à manger !


Nous repartons et après une heures de plus dans la jungle, notre guide organise une pause avec des fruits locaux.

Au bout de 3 h de marche, une maman et son petit "orang outan" nous font le plaisir de descendre d'un arbre pour nous dire bonjour.. Mais en gardant bonne distance! Car cela reste des animaux sauvages...



Nous redescendons tranquilles en direction de la rivière et recroisons à nouveau un orang outan... Quel bonheur!

Nous nous arrêtons pour déguster notre pique nique, riz aux légumes et œuf plus fruits!

Pour finir nous montons à bord de nos bouées et descendons la rivière à toute vitesse.... 


Ouah même pas eu le temps d'avoir peur! 

La rivière est très agitée avec toute cette pluie tombée depuis quelques jours!
Nous arrivons sains et saufs sur la rive mais complètement trempés, y compris les billets de banque que Thierry avait dans sa ceinture!
Retour et dîner à la Guest.

 Commentaires:
Bon ça y est , vous êtes dans l'aventure Sumatra! avec la pluie cela ne doit pas être évident mais elle est chaude!!!
Je suis impatient de suivre votre aventure et j'espère qu'elle sera pleine de beaucoup de découverte. A plus de vous lire!

Jour 2 (départ pour BERASTAGI)


Nous quittons la guest vers 8 h et partons à pied pour attendre notre mini van direction Berastagi.

Nous partons vers 8h30 avec un couple d'américains qui s'installent à l'arrière.


La route n'est pas terrible jusqu'à Medan le conducteur n'est pas terrible non plus.

A mi-parcours, Thierry change de place et se met à côté du conducteur, moi, je reste au milieu et m'allonge pour éviter le mal au cœur.


Puis soudainement le chauffeur freine brutalement pour éviter un chat, et là c'est le drame, je roule et tombe la tête derrière le siège conducteur, je me redresse et on s'aperçoit que j'ai l'arcade ouverte...


Heureusement j'ai ma mallette de secours sous la main et les américains à l'arrière sont étudiants en médecine!  

Il me posent des sterilstrips, et nous continuons notre route!

Après 5 h de voyage nous voilà arrivés à notre Guest "Nachelle homestay".

C'est très propre et tout neuf, très belle chambre et salle de bain, vue sur le volcan Sibayak!
 voici la vue depuis la terrasse de notre GUEST HOUSE

Le temps est pluvieux !

Nous descendons en ville avec le minibus local, prenons un pot dans un petit bar, et voyons le marché de nuit qui commence à s'installer!

Le soir nous prenons donc un plat sur le marché, petites brochettes de poulet, riz nouilles sautées. ..

Il y a beaucoup de locaux qui mangent là le soir, ils cuisinent rarement chez eux!

commentaires :

lamoun15 février 2016 à 09:31  l'arcade sourcilière se rappellera de se voyage à Sumatra! Au début cela est une mauvaise expérience mais ensuite cela deviendra une anecdote à raconter. Votre expédition me rappelle tellement de souvenirs que j'imagine être à votre place. Continuez votre aventure et soyez prudent.
lamoun15 février 2016 à 09:34  je me doute que la piscine naturelle a dû faire du bien!




                                   Jour 3 (volcan SIBAYAK)

      Nous quittons la Guest vers 8h, passons par le village pour prendre un bus local vert en direction du volcan Sibayak.

      Le bus nous arrête en bas et là nous payons 4000 roupias (25 cts) chacun pour rentrer sur le site.

      Nous commençons à monter à pied la route goudronnée qui continue et un bus vert monte aussi et nous propose de nous déposer un peu plus haut...30 000 (2 euros).

      Nous faisons donc encore environ 3 km en bus et ensuite la vrai ascension commence.

      Le temps est gris mais au moins il ne fait pas trop chaud!

      La grimpette n'est pas trop dure, mais il faut tout de même regarder ou l'on pose ses pieds, caillasse, boue etc...

      Nous arrivons au bout d'une heure et demi en haut du volcan, dans le cratère il y a un petit lac de couleur verte, et de nombreux trous dans la roche desquels s'échappent des fumées de soufre!






      A certains endroits de l'eau bouillonne en sortant de la montagne.

      L'endroit est désertique, presque lunaire et malheureusement les précédents visiteurs ont laissé leurs traces, détritus en tout genre! Dommage. ..

      Nous profitons de ce bel endroit tout de même et décidons de redescendre par un autre chemin, dans la forêt. ...le début du chemin est très périlleux rochers, passages compliqués, les genoux ont fort à faire! La descente aura duré environ 2 h.

      Nous arrivons complètement épuisés et pique niquons dans un petit bar juste en bas.

      Ce bar est juste à côté d'un parc de plusieurs piscines d'eau naturellement chaude, venant du volcan.

      Nous resterons donc 1 h dans la piscine et cela nous a bien décontracté!

      Malheureusement la pluie s'est mise à tomber, et alors que nous commençons la descente vers la ville, nous sommes heureux de monter dans un minibus local pour nous abriter! 





      Nous avons bien fait, car en fait par ce chemin, nous avions environ 11 km à parcourir pour rentrer à la Guest.

      Nous rentrons épuisés, et le soir nous mangerons à la Guest une soupe de nouilles instantanée et quelques fruits.



      Jour 4 (waterfalls)


      Nous partons vers 8h avec le propriétaire de notre guest, Abdy en voiture ainsi qu'avec kurk un américain. Abdy est très sympathique et parle français.

      Après une heure de route, nous arrivons au point de départ du trek qui nous mènera aux cascades, Sibolangit waterfalls.

      Nous avons un guide heureusement, car le chemin est compliqué, nous traversons 9 fois des rivières parfois petites, parfois un peu plus profondes, il faut sauter sur des rochers et chacun notre tour nous tomberons, nous cognant les genoux, nous blessant même un peu, mais sans gravité.


      Par moment il faut même escalader, se frayer un chemin dans la boue.. Et s'enfoncer jusqu'aux genoux, ça c'est fait!

      Nous mettrons environ 2 h pour atteindre les chutes d'eau magnifiques. L'eau est magnifique dans la retenue d'eau, un bleu très clair.

      Nous sommes par contre encore déçus de voir que le lieu est pollué par des poubelles nombreuses, les visiteurs laissent tout au sol, plastiques bouteilles etc....



      Nous nous rafraîchissons un peu, profitons du site et la pluie arrive.

      Nous nous abritons un peu puis repartons... Montons descendons... Tombons,


      Retour en 1h 30, puis retour au village avec le proprio qui nous arrête dans un petit resto indonésien pour y manger des plats traditionnels!


      Rentrés vers 16h à la guest, le soleil est enfin de retour, et nous décidons donc de partir en voiture avec le proprio de la guest pour voir de plus près le volcan Sinabung qui est actif et donc en éruption depuis 2013.

      Nous passons en premier dans le village au pied du volcan, c'est un village fantôme, tous les habitants ont été prié de quitter les lieux jugés trop dangereux, quelques-uns sont revenus dans leur maison, et continuent de cultiver leur bout de terre mais à leur risque et péril. ..





      Nous nous installons ensuite sur une petite butte et de là nous attendons le coucher du soleil.

      Le volcan crache des cendres et des fumées grises.

      La nuit tombée, nous attendons avec Abdy que le volcan jette sa lave rouge que l'on verrait bien de nuit.

      Au bout de 1h30 d'attente nous observons grâce à l'appareil photo d'Abdy, très perfectionné, un jet de lave rouge....,mais pas de coulée!








      Nous rentrons finalement car il ne fait plus très chaud à cette heure ci.

      Abdy nous invite à venir dans sa cuisine et nous mangerons en sa compagnie, notre soupe de nouilles instantanée , et un plat que sa femme avait préparé. 

      Nous discutons pas mal avec lui, de voyage et autre, et nous passons un très sympathique moment.


      Jour 5 (direction Bukittingi)

      Direction  Berastagi en minibus taxi vers 8h, pour rejoindre l'aéroport de Medan,








      Nous déjeunons dans un resto style mac do local, et embarquons avec 30 minutes de retard dans un Boeing 737 de la compagnie low cost Lion air.

      Nous arrivons à Padang au bout d'une heure seulement, nous avons choisi cette option, car sinon c'était 18h de bus....

      Nous trouvons un taxi minibus partagé, tant bien que mal, négocions le prix et partons rejoindre la ville de Bukkitinggi.

      Le chauffeur de bus conduit comme un fou, mais nous arrivons entier et nous installons dans la chambre de notre guest house Hello!


      La chambre est spartiate, propre, mais sans fenêtre! pour 11 euros il ne faut pas trop en demander!

      Nous partons ensuite en ville à la recherche d'un bar où Thierry pourrait boire une bière, mais ça n'est pas très facile en ville musulmane, et même très musulmane.
       tour de l’horloge 

      Toutes les femmes des plus jeunes au plus âgées, portent le voile, et le nombre de mosquée est très impressionnant!



      Nous nous en rendons compte dès 18h, lorsque l'appel à la prière se fait entendre!

      Chaque mosquée démarre à 5 minutes d'intervalle, et ce n'est pas juste un appel, mais la prière complète qui est récitée et diffusée dans toute la ville grâce à des hauts parleurs super puissants!

      Nous trouvons finalement le bar De Kock café (dans la rue de HELLO), qui sera d'ailleurs notre petite cantine pour les 2 jours à venir.

      On y mange très bien, et c'est dans la même rue que la guest.

      La nuit ne fut pas très reposante, car après la prière de 18,19h... Il y eu la prière de 5h.. Puis 6h.... Bref l'enfer!
      mosquée à 30 mètres de notre Balcon !!

      Jour 6 (vallée d'Harau)


      Nous louons un scooter pour la journée auprès de notre guest, et partons après le petit dèj, pour la vallée d'harau.

      La route est assez agréable et comme nous sommes le weekend-end , c'est assez tranquille.

      En chemin nous voyons un groupe d'hommes en train de découper une sorte de pâte rose, et ce serait donc du tapioca en gros morceau reconstitué, qu'ils mettent ensuite à sécher au soleil pour en faire des chips!


      Nous verrons également le long de la route, des graines de cacao et du riz séchant également au soleil brûlant.


      Nous arrivons au bout d'environ 1h 30 sur le site de la vallée d'Harau.


      C'est grandiose , en fait ce sont d'immenses falaises tout autour d'un canyon, et il y a de très grandes cascades à découvrir.





      Nous profitons du site assez exceptionnel et repartons vers Bukittinggi.


      Au retour nous passerons dans plusieurs petits villages , il y a de belles maisons traditionnelles, des rizières, de la cannelle qui sèche le long des routes.... 

      Nous nous arrêtons d'ailleurs près d'un hangar où une mère et sa fille mettent la cannelle en sac. Elles nous en donneront gentiment.










      Nous passons également près d'une fabrique de pâtes! intrigués au départ par ces pâtes qui sèchent au soleil, nous visiterons l'usine où tout est fait presque manuellement et traditionnellement.



       Au retour nous allons au "Taruko café" (sur la route du lac Maninjau), c'est en dehors du village dans le canyon, près de la rivière, le soleil est sur le couchant et le paysage est magnifique.


      Apéro et repas au De Kock café et espérons que la mosquée fera moins de bruit au petit matin!


      Jour 7 (lac Maninjau)


      La nuit fût très courte... 
      En effet nous sommes dimanche et le dimanche, les enfants vont à la mosquée, dès le lever du soleil, et apprennent les prières, et en font profiter toute la ville, grâce aux hauts parleurs. ...

      Cela va durer pendant environ 3 h... L'horreur!
      Nous demandons à changer de chambre pour le soir, car la nôtre n'est vraiment pas terrible, et a une odeur d'humidité!
      Le soir suivant nous aurons donc la chambre de luxe avec balcon pour 6 euros de plus!

      Nous partons toujours à scooter pour découvrir le lac Maninjau. C'est à environ 30km, mais c'est de la route de montagne.

      petite fête foraine locale







      fête de village
       fête de mariage
      et marché local



      Le paysage est magnifique, nous passons à travers les rizières, petits villages...et avant d'arriver près du lac, nous devons descendre la montagne, et passer les 44 virages en lacet...

      repas du midi au bord du lac



      Au retour du Lac Maninjau, nous nous arrêtons en remontons vers la ville tout près du canyon de Sianok, là il y a une entrée de tunnel, sous la montagne !

      Nous ne savons pas ce que c’est, payons l’entrée et commençons la ballade.
      Nous apprendrons plus tard que c’est en fait un bunker japonais construit par les indonésiens sous le travail forcé pour les soldats japonais qui occupaient les lieux entre 1942 et 1945…


      C’est un dédale de tunnels avec de nombreuses pièces, qui étaient des prisons, des salles de tortures… et autres !
      Le lieu est un peu glauque, mais nous permet de rejoindre grâce à un escalier, le panoroma Park, où nous avons une vue dégagée du Canyon, et où de nombreux macaques sont à l’affut de nourriture !

      Nous passons voir ensuite le Fort de Kock, du nom du hollandais gouverneur général des Indes en 1825. 


      C’est juste un grand bâtiment certainement restauré, sans aucun intérêt.
      Tout près de là un pont passant au dessous d’une route, nous mène vers le Zoo de Bukkitinggi.
      Ce lieu est très laid, les enclos sont laissés à l’abandon, les animaux ont très peu de place, et très peu de verdure !
      Après avoir vu les Orang outans en liberté dans la jungle, cela nous déprime complètement !

      Nous finirons notre journée au De rock Café, avec en bruit de fond, les traditionnels appels à la prière des mosquées de Bukkitinggi.


      Jour 8


      Nous quittons en taxi Bukkitinggi, pour destination Bungus.

      Nous passerons par une route magnifique dans les montagnes, déposerons un voyageur allemand à l’aéroport de Padang et arriverons à destination vers 13h.

      Nous devons attendre le bateau de l’ecolodge Rimba, qui doit venir nous prendre vers 15h30, sur la plage devant Tintin losmen !

      Nous en profitons pour manger un petit repas indonésien dans un resto typique, riz légumes, poulet….

      Vers 15h 30 le bateau arrive, décharge des voyageurs. 
      Nous pensons partir de suite, mais les jeunes marins conducteurs nous disent qu’il faudra attendre au moins 1 heure, car ils doivent aller faire quelques courses pour l’éco-lodge !
      Nous patientons à nouveau, et vers 16h45 nous voilà à bord, heureux de vite découvrir la plage paradisiaque de Rimba.

      Malheureusement, le moteur s’arrête et nous voilà à 50 mètres de la côte… les gars finissent par noyer le moteur et rament pour revenir sur la baie.
      Un gars nettoie les bougies, et nous voilà enfin partis.


      L’attente vaut le coup, nous arrivons en effet 1 h après sur la plage isolée de Rimba, et faisons connaissance avec Nadège , une française mariée avec Reno, ainsi que toute l’équipe.

      Nous prenons possession de notre magnifique bungalow face à la mer, et assistons au premier coucher de soleil …





      Là, nous sommes en all Inclusive, tous les repas sont compris, et nous paierons 35 euros par jour pour nous deux !


      Nous rencontrons deux autres couples de français, globe trotteurs depuis plusieurs mois.

      Nous passerons une nuit très agréable, certes il fait chaud, mais au moins pas de réveil en Mosquée…. Le calme, yes !


      Jour 9 et 10


      Ces 2 jours à Rimba, ont passé bien vite, ponctués par une ballade dans la jungle, du snorkelling…plongée masque et tuba, farniente et bronzette !

      Nous avons pu apprécier les magnifiques fonds marins, peuplés de poissons de toutes les couleurs, coraux, serpents, anémones…










      Thierry fera même une rencontre inquiétante avec un serpent, le Yellow lipped sea krait !
      C’est une fois sorti de l’eau, qu’il apprendra que celui-ci est mortel !!!!





      Jour 11


      C’est notre dernière matinée à Rimba, et nous en profitons à fond pour faire une dernière plongée.


      Thierry peut enfin voir de magnifiques tortues de mer, et prendre de superbes photos et films.




      ADIEU AU PARADIS !!

      Nous reprenons le bateau retour vers 14h et disons au revoir à Lee, Christelle et Manou, qui reprennent leurs vélos pour continuer leur périple !

      Nous quitterons également l’autre couple de français avec qui nous avons passé de bons moments, Etienne et Lise.

      Notre taxi nous dépose à Padang, où nous devons prendre l’avion de bonne heure le lendemain matin.

      Nous avions réservé une chambre à Brigit’s guest house, mais finalement on nous dit que c’est complet.

      On nous emmène dans une autre maison… cela ne nous convient pas.
      On change de guest direction en scooter à New house, tenue par un français, soit disant les chambres sont au même prix. Finalement les chambres sont plus chères !
      Nous visitons 2 autres Guests… rien de terrible.

      Nous voyons passer par hasard notre taxi dans la rue , il nous indique une autre guest, mais entre le moment où je visite la chambre et le moment où l’on donne notre passeport, le prix a augmenté…. !

      Nous repartons et arrivons finalement au Bintang Hotel, chambre avec clim, propre et pour 250 000 rp = 16 euros

      Nous dînons dans un petit resto chinois où nous mangeons une soupe au poulet.



      Jour 12 

      (fin Sumatra, escale à Kuala pour quelques heures)


      Le taxi mettra finalement seulement 30 minutes pour rejoindre l’aéroport de Padang au lieu de l’heure prévue, et après une heure de vol air asia nous arrivons à Kuala Lumpur.

      Nous changeons d’aéroport Klia 1 international, grâce au train express transfert.
      Nous déposons nos sacs à la consigne et partons explorer la ville.

      Grâce au train express, nous sommes au centre ville en 30 minutes.
      Nous déjeunons vite fait et partons en métro au KLCC.
      Nous découvrons les géantes tours jumelles Petronas 451 mètres de haut.






      C’est assez impressionnant, et il fait une douce chaleur un peu plus étouffante que sur la plage !
      Nous nous baladons à l’intérieur dans le centre commercial, où les boutiques sont plutôt grand luxe !


      Nous passons ensuite à l’arrière des tour où il y a un grand parc très vert avec de très beaux jets d’eau.
      Direction ensuite le quartier chinois à quelques stations de métro…
      temple hindou


      temple chinois



      Ballade dans le marché, assez touristique, et également du central market ( boutiques de souvenirs…)
      Retour à l’aéroport KLIA et attente pour notre envol vers la France via Dubaï.



      Conclusion


      Ce voyage nous a comblé, nous avons pu faire tout ce qui était programmé dans notre parcours :
      Les 3 treks resteront un très beau souvenir, la population nous a ravi par sa gentillesse, les paysages étaient magnifiques !




      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire